English Français

  • All our yesterdays

  • “L’histoire est comme Janus, elle a deux visages : qu’elle regarde le passé ou le présent, elle voit les mêmes choses.”

    Maxime du Camp, Paris, VI, p 415.


    Translation on it’s way

  • All our yesterdays est la quête d’un souvenir perdu. C’est une quête qui se mue en obsession. Mais peut-être ce souvenir n’a t’il jamais vraiment existé ? D’ailleurs, pourrions-nous dire avec certitude que ce qui nous appartient est bien à nous ? Ne serions-nous pas tous le fruit d’une fiction collective ?

    Translation on it’s way

  • All our yesterdays est un projet de recherche collective qui s’articule autour de l’oubli, de la façon dont nous reconstruisons le passé, de comment cela affecte notre identité.

    Translation on it’s way

  • Ici, à l’instar de Walter Benjamin, nous nous intéressons à l’interconnexion entre souvenir et oubli, à cet espace de discordance entre présence et absence de soi. Ces deux temps se tressent, l’un dans l’autre, et créent un croisement. C’est précisément à la convergence de ces chemins que se situe AOY.

    Translation on it’s way

  • 01
  • /
    AOY LA PIÈCE SCÉNIQUE
    (En cours)

    Translation on it’s way

  • 02
  • AOY. Autobiographie de Natalie Martin est le deuxième objet artistique en construction issu de notre projet de recherche.

    Translation on it’s way

  • Ici le corps, et plus seulement l’espace, est pensé comme un dispositif de reproduction d’images. Au plateau, trois individus font l’expérience du quotidien d’une scène, fragment de vie dans lequel sont contenues des images appartenant à l’actualité, aux différents champs artistiques et à la sphère privée. Ces images sont pour nous des contenus que nous charrions à la manière d’un Aleph, images qui nous modèlent et nous constituent en tant que corps culturels : singuliers et semblables à la fois.

    Translation on it’s way

  • 03
  • Les corps, comme surgis de la mémoire anonyme du temps, traversent l’espace et font la charpente de cette pièce pensée comme un voyage aller-retour entre fiction et réalité. Les images vibrent à travers les corps en présence, et inséminent de nouveaux réels, de nouveaux possibles passés, présents et futurs.

    Translation on it’s way

  • 01
  • AOY est comme un ruban de Möbius : il parcourt les deux sens d’une même route. Le chemin aller prend sa source dans les images universelles et s’achève par la construction d’une vie privée quand le chemin retour montre comment à partir d’une vie privée sont élaborées les images universelles.

    Translation on it’s way

  • Capture d’écran 2018-09-09 à 21.09.07
  • trailer_AOY.cwork from w.o.r.k.? on Vimeo.


  • – Un projet de –
    Lilli Garcia Gomez & Miguel Rojo
    – Concept et création 2018 –
    Lilli Garcia Gomez, Gaëtan Brun-Picard & Miguel Rojo
    – Artiste Plasticienne –
    Lucie Calise
    – Création lumière et sonore –
    Mathilde Rambourg Schepens
    – videaste –
    Simon Kobayashi
    – Production –
    Collectif w.o.r.k?

    Translation on it’s way


  • – Avec le soutien de –
    La DRAC hauts de France, Conseil Départemental du Nord Pas de Calais, Communauté d’Agglomération des Deux Baies en Montreuillois, Syndicat Mixte du Montreuillois et la Ville de Montreuil-Sur-Mer.

    Translation on it’s way

  • /
    AOY L’INSTALLATION

    Translation on it’s way

  • …est le premier objet du projet AOY. Prenant la forme d’une vidéo-installation performative, ALL OUR YESTERDAYS propose de décrypter nos corporalités.

    Translation on it’s way

  • IMG_4527
  • Et si nous n’étions que le réceptacle d’images passées et à venir ? Nos corps et nos gestuelles quotidiennes des Aleph: «…une espèce de corps infini (…) fait de nombreux corps, de vertigineuse façon» ? Nos identités, bien que nous n’en soyons pas conscients, ne seraient-elles pas également le fruit de la représentation ? Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nous, nous portons tacitement une multiplicité de corps, de gestes, en héritage.

    Translation on it’s way

  • IMG_4592
  • Dans cette installation l’image est dédoublée, reproduite, elle crée des couches de mémoire et son traitement ainsi que ses modalités d’apparition constituent le cœur de la pièce.

    Translation on it’s way

  • IMG_4511

  • – Un projet de –
    Lilli Garcia Gomez & Miguel Rojo
    – Concept et création 2017 –
    Lilli Garcia Gomez, Gaëtan Brun-Picard & Miguel Rojo
    – Regard plastique –
    Lucie Calise
    – Production –
    Collectif w.o.r.k? & Miguel Rojo
    – Avec le soutien de –
    Micadanses, 6B, les Rencontres Chorégraphiques, l’IESA, La Cité International des Arts à Paris.

    https://www.expositionattaches.com/

    Translation on it’s way

×